Qui est exonéré de la taxe d’habitation en 2021 ?

La réforme de la taxe d’habitation a permis à 80 % des français de ne plus être redevable de cette taxe en 2020. Pour les 20 % les plus aisés, la réforme se poursuit en 2021 et leur permet de bénéficier d’une exonération partielle en 2021 et 2022. En 2023, tous les contribuables seront exonérés de la taxe d’habitation pour leur résidence principale. A cette date, la taxe d’habitation ne concernera plus que les résidences secondaires.


Seuils d’exonération totale
Pour bénéficier d’une exonération totale de taxe d’habitation en 2021, le revenu fiscal de référence de 2020 d’une personne seule (1 part de quotient familial) ne doit pas dépasser 27 761 €. Ce montant est majoré de 8 225 € pour les deux demi-parts suivantes, puis de 6 169 € par demi-part supplémentaire. Par exemple, un couple marié sans enfant (2 parts) est totalement exonéré de taxe d’habitation en 2021 si son revenu fiscal de référence de 2020 n’excède pas 44 211 €. Pour un couple marié avec deux enfants (3 parts), ce seuil s’élève à 56 549 €.

Seuils d’exonération partielle
Pour les contribuables dont le revenu fiscal de référence de 2020 est compris entre 27 761 € et 28 789 € pour la première part de quotient familial, l’exonération est partielle. La limite de 28 789 € est majorée de 8 739 € pour chacune des deux demi-parts suivantes et de 6 169 € pour chaque demi-part supplémentaire. Par exemple, un couple marié avec deux enfants (3 parts) dont le revenu fiscal de référence de 2020 est compris entre 56 549 € et 58 605 €, bénéficie d’une exonération partielle.
Au-delà, les contribuables ne sont plus exclus de la réforme et bénéficient d’une exonération de 30 % en 2021. L’exonération sera portée à 65 % en 2022 et à 100 % en 2023.
Les étudiants qui disposent d'un logement indépendant mais qui sont rattachés au foyer fiscal de leurs parents peuvent prétendre à l'exonération en fonction du revenu fiscal de référence de leurs parents.



Exclusions
Les personnes qui étaient redevables de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) en 2020 ne bénéficient que de l’exonération de 30 % en 2021.
Précisons enfin que la contribution à l'audiovisuel public (ou redevance télé) n'est pas concernée par cette réforme. Son montant s’élève à 138 € en 2021.